Société innovante et éco-responsable,
Compagnie de France développe l'industrie verte de demain.

parallax background
 

Nous portons
des projets industriels innovants

Conscients du savoir-faire français, nous prônons un développement de l'industrie en France, respectueux de l'humain et de son environnement.

Le marché du recyclage de cartes est opaque. Ses acteurs ne peuvent pas connaître la valeur métal exacte de leurs marchandises, avant de les avoir détruites.

Compagnie de France compte apporter de la transparence avec sa technologie Osiris®, qui permettra d'analyser les lots de cartes électroniques et d'en connaître les quantités exactes d'or, d'argent, de palladium et de cuivre.

Le 1er centre de massification de nouvelle génération, construit autour de notre projet Osiris, ouvrira ses portes mi-2018.

Une fois les cartes électroniques massifiées, elles sont traitées par un affineur. Les flux sont aujourd'hui envoyés en Suède, en Belgique ou en Allemagne. Aucune solution n'existe en France !

Compagnie de France veut maîtriser l'ensemble de la chaîne de valorisation et être ainsi totalement autonome, d'où le développement d'une ligne de traitement complet de cartes : Flamel.

La 1re ligne Flamel verra le jour aussitôt que possible. Conformément à la Loi de transition énergétique, les flux pourront donc être affinés sur le territoire national.


Nous développons
des activités depuis 2007

Compagnie de France est née d'une volonté commune des deux cofondateurs : faire renaître une industrie verte en France et la faire briller à l'international.



Sorti des Mines de Saint-Étienne, Youssef Menjour débute dans le monde des nouvelles technologies (Thalès, Amadeus...). Ingénieur affaires, il s'aperçoit que de nombreux entreprises industrielles innovantes ont besoin d'accompagnement commercial à l’export par manque de personnel qualifié ou de connaissance marché/terrain. Il fonde alors Mediterranean Technologies.

Ingénieur ESTP et certifié par HEC en Organisation RH, Aloïs Lien commence sa vie active dans le monde de l'énergie chez Vinci Énergies en tant que responsable d'affaires puis d'exploitation. Sept ans plus tard, pour aider les dirigeants qui manquent cruellement de temps, notamment pour soigner leur communication digitale, il fonde Alcyon Création.